Nous utilisons des cookies afin de vous garantir une navigation optimale sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez de fait l'utilisation de cookies.
Filtrer par
Spécialité
Voir plus
Voir plus
Date de publication
Affichage : Liste Miniature
Trier par :
Gastrectomie tubulisée par laparoscopie : traitement chirurgical de l’obésité morbide
La gastrectomie tubulisée par voie laparoscopique, encore appelée Sleeve gastrectomie est une des interventions proposées dans le traitement chirurgical des patients atteints d'obésité morbide. Elle permet une perte pondérale supérieure à celle obtenue avec l'anneau gastrique par la réduction du volume gastrique. L'intervention consiste en la résection de la grande courbure gastrique laissant persister un tube calibré au niveau de la petite courbure. La partie antrale de l'estomac reste en place. Dans certains cas, elle peut constituer une première étape chez les patients super obèses ou en mauvais état général avant de réaliser un geste de dérivation. D'après les conclusions de la Conférence de Consensus de New York (2007), elle pourrait être proposée comme traitement isolé de première intention.
M Vix, C Solano
Technique opératoire
Il y a 10 ans
5964 vues
156 J'aime
0 commentaire
Gastrectomie tubulisée par laparoscopie : traitement chirurgical de l’obésité morbide
La gastrectomie tubulisée par voie laparoscopique, encore appelée Sleeve gastrectomie est une des interventions proposées dans le traitement chirurgical des patients atteints d'obésité morbide. Elle permet une perte pondérale supérieure à celle obtenue avec l'anneau gastrique par la réduction du volume gastrique. L'intervention consiste en la résection de la grande courbure gastrique laissant persister un tube calibré au niveau de la petite courbure. La partie antrale de l'estomac reste en place. Dans certains cas, elle peut constituer une première étape chez les patients super obèses ou en mauvais état général avant de réaliser un geste de dérivation. D'après les conclusions de la Conférence de Consensus de New York (2007), elle pourrait être proposée comme traitement isolé de première intention.